REVE DES TROPIQUES

Plans réalisés pour la construction ou la finition amateur.

 

 

Remarque: cette documentation a été mis en place sur Internet suite à de nombreuses demandes de documentation. Les plans datent de 1975 mais sont toujours en vente.

Après l'acquit du Rêve d'Antilles, positif dans le mode de construction, le type de bateau et l'important pourcentage de réussite au niveau des amateurs, une forte demande s'est cristallisée sur "la taille au dessus". Nous avons attendu d'avoir les retombées et les certitudes du travail passé, puis avons entrepris un long travail de recherches pour réaliser ce bateau au mieux et étudier les solutions d'aménagements et de gréement propres à satisfaire les besoins très divers des navigateurs, allant de la croisière estivale à la circumnavigation, en passant par l'école de voile et le charter.

 

photo.jpg (22853 octets)

 

13 mètres constituent la taille nécessaire pour un certain nombre de solutions ou de possibilités : cabine arrière avec hauteur sous barrot, timonerie intérieure et chambre de navigation possibles sans endommager les aménagements, possibilités de cabines isolées pour le charter ou la longue croisière, volumes de rangement, soutes et magasins, réservoirs à carburant et 'à eau de taille suffisante.

 

 


Construction : simple et économique, coque en acier à bouchains et pont standard, avec options de roofs et d'aménagements ; structure éprouvée : couples porques transversaux en L 80 x 60 x 7, lisses longitudinales en T 30 x 35 x 4, pont et bordé haut en 3 mm, bordé de bouchain en 4 mm, fonds en 5 mm ; cloisonnement étanche pour ceux qui le souhaitent.

 

am2.jpg (39709 octets)

 

Voilure : sloop pour les adeptes de la simplicité et de 1’économie, cotre et slotre pour une division des voiles d'avant, ketch et goêlette pour un fractionnement plus important.

Le gréement de slotre, très développé ces dernières années en course, a de nombreux avantages pour le croiseur: possibilité de division avant sans l'inconvénient de la bastaque, grande souplesse suivant les allures, le temps et le nombre d'équipiers, car l'étai de trinquette étant amovible, on peut au besoin passer au gréement de sloop, notamment dans le petit temps.

 

Plan de pont : cinq coffres autovideurs, deux à l'avant avec possibilité de focs endraillés à poste sur double étai, un coffre mouillage et guindeau, et deux coffres à jerricane bouteilles de gaz ou matériel de pont. Une ou deux grandes soutes accessibles du pont et de l'intérieur, avec hauteur sous barrot et possibilité d'installer un établi. Enfin, au niveau du confort d'embarquement, échelle de descente fixe sur tableau arrière et décalée pour ne pas gêner un régulateur d'allures. Cockpit profond, où l'on est bien adossé et très abrité en mer par les roofs optionnels.

 

sécurité : emplacement de l'annexe de sécurité 1 ère catégorie prévu en tableau arrière (larguage immédiat) ou semi encastré dans le pont.

 

Qualités de route : identiques 'à celles du Rêve d'Antilles, particulièrement apprécié pour sa barre douce, sa simplicité de manœuvre et la sécurité qu'il procure dans le mauvais temps.

 

Aménagements : volumes intérieurs nets, les tranches d'aménagements arrêtées au droit de couples porques dans la mesure du possible; bloc navigation en liaison directe avec le pont et blocs cuisine/table à cartes traités en général dans le même volume que le carré mais pouvant au besoin en être cloisonnés.

 

Réservoirs : en standard., 1000 litres d'eau et 500 de fuel ; en option, le double.

 

Un tel projet est un investissement en temps et en argent important, toujours sous-estimé. La moitié des amateurs n'arrive jamais à l'aboutissement de leur projet. Nous conseillons plutôt d'acquérir soit un bateau d'occasion en bon état, soit un bateau neuf plus petit.


 

Voici quelques rêves des tropiques:


RT de M. Crinon, de M.Bovesi (Italie), de M. Fourquin, de M. Beaurain, Albatros de M. Barteau, RT de M. Haeffner, de M. Veylder, de M. Meyer, de M. Gaspard

 

am5.jpg (30881 octets)