Yamaha 28/29(1973)

Cliquez ici pour m'agrandir

 

 

Contexte historique

Depuis 5000 ans le lieu le plus agréable d’un bateau est à l’arrière ( moins d’embruns, mouvement plus doux ). On a pris l’habitude d’y mettre le cabine principale du roi et du propriétaire. Dans le cas d’un bateau collectif, on y mettait le carré.
On a donc organisé le volume des Yamaha 29 ainsi:
- le carré à l’arrière avec 2 cabines à suivre,
- une descente avec le wc,
- une soute avant,
- le cockpit avec la barre juste devant le carré.

Le mât est juste à l‘avant du cockpit avec les drisses, les manœuvres de ris, très disponibles.
Les manœuvres de foc sont juste à l’arrière du cockpit, une descente vers l’avant, une descente vers l’arrière.
La carène est très classique, de la même catégorie que le Passatore ou Morbic III.
La marche du bateau est bonne à toutes les allures, semblable à celle de Morbic III qui a gagné le fastnet 1973.
Le bateau est construit en stratifié avec un contre-moule structurant. Plus de 30 ans après des bateaux naviguent encore.

Historiquement après les premiers succès des bateaux au japon construits par NJY, Yamaha m’avait proposé de leur dessiner un bateau. J’ai donc dessiné cette solution qui me semblait logique.
L'équipe du Yamaha avec Mr Horinshi a été séduite par l’innovation qui n’est qu’un retour en arrière. Les moules ainsi que deux prototype ont été construits en France chez Archambaut en 1975 et les moules et un prototype sont partis au Japon.
J’ai moi-même racheté le prototype qui est resté en France et l’ai gardé une dizaine d’année, avant de racheter un nouveau bateau à carré arrière le Comet 13.
Une trentaine de bateau ont été réimportée en France et quelques autres ont été vendus au Japon.

Le bateau a une silhouette très particulière et surprenante. Cette allure associée à la première crise du pétrole a limité sa carrière commerciale. Mais tous les représentants et les propriétaires ont été emballés par ce bateau dans son ensemble. Après avoir goûté au carré arrière, on a du mal à apprécier une autre disposition. C’est le plus petit bateau possible avec cette disposition.
Nous avons construit un certain nombre de bateau avec un carré arrière et un cockpit central : l’Héliotrope, le rêve des tropiques, le comet 14.
Si les bateaux sont assez grands, il est souvent plus judicieux de mettre le cockpit à l’arrière au dessus du carré, à l’endroit le plus agréable du bateau. Cela a été notre choix pour les voiliers Comet 11, Comet 13, les cigales 14, 16, 18, l’ADP 52 et l’ourson rapide.

Après un week-end en mer avec des amis et des journalistes ( 6 personnes ), je leur ai demandé s’ils avaient apprécié le bateau. Ils m’ont répondu que pour un bateau de cette longueur, le volume était vraiment bien utilisé.

 

Caractéristiques

Les grands avantages du bateau :
- Un grande convivialité. En mer les gens se tiennent sur la plage arrière au-dessus du carré et 1 ou 2 personnes restent avec le barreur dans le cockpit.
Les personnes dans le cockpit discutent facilement avec les personnes du carré.
La carré est bien agréable: vue sur les trois cotés, convivialité avec les deux cabines.

- Les toilettes sont très isolées ainsi que la soute à voile.
Le désavantage de l’obligation de passer par la cockpit pour aller aux toilettes est largement compensé par l’agrément d’être isolé sur tous les plans.

- Le volume, très bien utilisé sur un bateau de 8,70 m.
En effet, il n’y a pas de place perdue sur des couloirs et des lieux de déplacement. De plus le carré, la cuisine, la table à carte et les deux cabines sont situées à l’endroit qui bougent le moins.

Les deux défauts principaux :
- La descente du carré s’ouvre vers l’avant. Cela oblige lorsqu’il pleut ou qu’il y a beaucoup d’embruns de mettre la porte de descente bien que le capot dépasse de 20 cm la descente.

- La visibilité sous le foc depuis la barre n’est pas assez bonne. Il faut une grande fenêtre dans le foc ou un point d’écoute assez haut.

Les premiers bateaux n’avaient pas de jupe arrière. D’où le débarquement en annexe assez musclé. Beaucoup de navigateurs ont rapporté une jupe pour faciliter cet accès.

Longeur hors tout 8.70 m
Longueur de flottaison 6.75 m
Largeur maximum 3.05 m
Tirant d'eau 1.5 m
Déplacement 2 800kg
Poids du lest 1 050 kg
Voilure 47.50 m²
Grand voile 17.50 m²
Génois 30 m²
Spinnaker 70 m²

 

planvoipe.jpg (8641 octets)
Agrandie


couppe.jpg (9470 octets)
Agrandie

 

 

Articles

THE KAZI - 1979 (japonais)
OCEANS - nov 1975
Mare 2000 - nov 1975

Les cahiers du yachting - janv 1976 - Yamaha 28 Programme japonais, solution française
Voiles et voiliers - nov 1975 - La Yamaha 28

 

 

 

Page d'accueil/Home page: www.finot.com