South 35

 (1999)

Les progrès de la technologie permettent actuellement de faire des bateaux plus solides, plus stables, plus rapides, plus faciles à mener.

Caractéristiques - Coque, Lest, Ballasts - Gréement - Pont - Aménagements - Construction - Sécurité

Nous avons développé toute une partie de ces potentialités sur les bateaux open, et, par ailleurs, nous avons une grande expérience sur les bateaux de série. Nous voulons transposer ces techniques nouvelles sur des bateaux de croisière et de course croisière produits en série.

En 1999 nous avons associé nos efforts avec ceux d’Aerodyne technology , en Afrique du Sud. Cette société utilisait le carbone préimprégné et avait l’habitude de la rigueur de l’aviation, pour développer le South 35 bateau de style nouveau.

Momentanément la production est arrétée (2003).
Un exemplaire navigue.


agrandissement (39Ko)
Obtenir l'image très agrandie (500K)

Les grands progrès sont dus à la mise en œuvre de la coque en préimprégné carbone, plus légère, plus solide, et plus facile à mettre en œuvre et plus confortable pour les ouvriers, ce qui conduit a un meilleur résultat.

 


agrandissement (69 Ko)

obtenir l'image très agrandie (500K)

 

Le voile de lest en carbone permet de descendre le centre de gravité.

Le mât en carbone améliore le centre de gravité et la concentration des poids.

Le ballast donne une meilleure stabilité.

caractéristiques
Longueur de la coque

10.50 m

bau maximum 3.52 m
Tirant d'eau 2.50 m
Déplacement lege 3200 kg
bulbe de lest 1000 kg
water ballast 2X700 Kg
Grand voile 60.5 m²
Foc 32.2 m²
surface du Mât aile 4.0 m²
surface au près 96.7 m²
I 12.64 m
J 3.90 m
P 15.48 m
E 7.75 m
RM 25 3 690 mkg
RM max 4 300 mKg
RM longitudinal 16 500 mkg
haut de page  

 

 

Ces progrès conduisent à faire un bateau habitable qui voit ses performances améliorées de 15 à 30% par rapport aux bateaux de série standard. L’amélioration se situe aussi sur le contrôle du bateau, le faible angle de gîte, la facilité de manœuvre.

La coque

La vitesse plus élevée conduit a un bateau à grande longueur de flottaison, avec des lignes assez tendues.

Le bateau est fin à l’avant pour la marche au près, mais bien nourri au dessus pour les allures portantes et l’équilibre à la gîte.

Le bateau a une grande stabilité de forme.

Le lest

Le lest est constitué par un voile en carbone monolithique encastré dans la coque entre deux grosses varangues et porte un bulbe en plomb.

Le centre de gravité global arrive ainsi a être très bas, environ au fond du bateau.

Ce style de construction donne un supplément de vitesse de 2 à 4%.

Le ballast

Deux ballast d’eau sont placés dans la partie arrière (cabine et toilettes). Ils sont situés assez bas pour ne pas affecter la stabilité du bateau si celui-ci est couché à 90°.

Ces ballasts donnent une grande souplesse pour la réduction de voilure, mais permettent surtout de voyager agréablement avec une faible gîte.

Les ballasts donnent un supplément de vitesse de 5 à 10%.

Ces grandes stabilités de forme (la coque) et de poids (lest et ballast d’eau) permettent une large voilure et donnent une bonne vitesse dans le petit temps et une grande tolérance dans la brise.
haut de page

Le gréement

Le mât est en carbone.

Nous proposons deux styles de gréement :

  • un gréement classique avec les haubans sur le bord, gréé en Bergström.

Ce style de gréement donne un triangle avant complètement dégagé, foc à faible recouvrement qui rend les manœuvres faciles.

  • un gréement C.Wingã qui comprend un mât profilé tournant, tenu par un étai et deux haubans avec beaucoup de pied vers l’arrière.

Le mât est emplanté dans le bateau avec un palier au niveau du pont et un palier au fond du bateau.

Le mât est équipé d’une drisse de grand-voile, d’une drisse de spi et d’une drisse de foc.

La solidité et la rigidité du carbone permettent une telle solution, impossible avec les mâts en aluminium, si ce n’est pour les multicoques.

On a aussi un petit foc facile à manoeuvrer et une grand-voile complètement lattée plus compacte qu’avec un gréement.

Ce gréement C.Wing est bien adapté à la construction en carbone car il y a beaucoup de stratifié et peu de pièces d’assemblage.
haut de page
Le gréement C.Wing

Le pont


voir l'image agrandie (73Ko, gif)
Le pont a été conçu pour manœuvrer facilement en régate, en course au large à équipage réduit, et en croisière.

En régate, le cockpit peut être complètement dégagé sur une grande largeur, avec deux cale-pieds dans le fond.

On peut être assis sur le bord du bateau avec les pieds vers l’intérieur ou vers l’extérieur, et ne pas avoir la circulation du sang coupée dans les jambes lorsque l’on est au rappel.

En version croisière, deux coffres servant de siège viennent se placer dans le cockpit. On a ainsi une position intermédiaire plus confortable.

Les manœuvres de voile, drisses, écoutes sont toutes ramenées en façade de roof.

La grand-voile est guidée par un rail à l’arrière du cockpit et une reprise en fond de cockpit.

La bôme est posée sur le pont et contrôlée par deux halebas retenus, qui reviennent de chaque côté du roof.

Le spinaker asymétrique est fixé sur un bout dehors rétractable (ou en croisière, sur l’extrémité du dolphin).

Le dolphin reçoit l’ancre en position croisière. Le reste du mouillage est dans la boîte à ancre.

Tout est fait pour se déplacer au minimum sur le pont à l’avant.

L’annexe de sauvetage se situe dans une boîte spéciale à l’arrière du cockpit.

L’annexe de débarquement est reçue par une grande jupe.

La bouteille de gaz est abritée par la porte arrière.

Le capot coulissant est encastré.

 

 

Un supplément de voile, la stabilité, la finesse du mât donnent une vitesse d’environ 5 à 7% par rapport à une solution classique.
haut de page

L’aménagement.

Il est sobre, mais prévu pour un bon confort, aussi bien en mer qu’au mouillage. Il comprend :

  • une grande cabine arrière,
  • un grand WC douche à l’arrière. Une soute est disposé à l’arrière des toilettes, et accessible seulement par l’arrière des toilettes pour des raisons de sécurité.
  • une belle cuisine
  • une table à cartes
  • un carré
  • une cabine avant

Le bateau comporte peu d’éléments, mais de grandes dimensions.

En version course, on peut transporter le WC de l’arrière vers l’avant et transformer la partie tribord en deux couchettes superposées.

Beaucoup de recherches ont été faites pour trouver le meilleur équilibre entre la silhouette, le déplacement sur le pont et le maximum de hauteur à l’intérieur.
L’organisation des équipements, électricité, moteur etc… a été faite pour faciliter au mieux la maintenance.
La grande majorité de l’électricité se situe dans le pont.
Tous les équipements (moteur, pompes, groupe de froid, desalinisateur, chauffeau) sont regroupés dans le pied de la cuisine, qui est insonorisée spécialement.
Le pied du moteur vient tout de suite en arrière du voile de lest, ce qui diminue sa traînée et ainsi les risques de coincer des objets dans l’hélice.
haut de page

Construction

Le bateau est construit en carbone monolithique préimprégné.

Une structure longitudinale et transversale de nervures, également en carbone, permet de porter le bordé, ainsi que les efforts du gréement, du lest et du ballast.

Le lest est encastré dans un puits tenu par deux grosses nervures transversales qui portent les efforts du mât et du gréement, et le moteur.

Le pont est en sandwich, avec des peaux carbone.

Ce type de construction apporte une bonne résistance aux chocs et une grande longévité.
Le résultat est une grand économie de poids qui améliore la stabilité du bateau et ses performances.

haut de page

Sécurité

La sécurité est donnée par la solidité du bateau, par son centre de gravité placé très bas, par le grand volume du roof.

Sa stabilité est supérieure à 125°.

 

Ce style de bateau préfigure les bateaux de demain. Il garde un confort certain mais place la majorité de la dépense sur ce qui est l’essentiel : la coque et le gréement (mât et voilure).

Les objectif principaux du bateau sont : la solidité, la sécurité, la facilité de contrôle, le confort du mouvement, la vitesse qui est aussi un facteur de sécurité et de choix.

Ce bateau est particulièrement bien adapté pour des propriétaires qui souhaitent faire des courses au large, et ensuite des croisières en famille, dans de bonnes conditions de confort, de vitesse et d’agrément.

Il rassemble ce que l’on peut faire de mieux aujourd’hui , sans a priori, pour ce type de programme.

 

1, rue Pierre Vaudenay (les Metz)
78350 Jouy-en-josas, France
Tel: 33 (0)1 39 46 20 02
Fax: 33 (0)1 39 46 51 79

 

 

Page d'accueil/Home page: www.finot.com